Brest
50, rue du Château - 29200 Brest - Tél: 02 29 00 00 00

Le marché immobilier à BREST

Publié par Brest le 06/11/2020
dans la categorie Actualités ville de Brest

ARTICLE DU NOUVEL OBSERVATEUR:


"Brest, havre pour primo-accédants et investisseurs

Ce sont bien plus les vents et les embruns du Finistère qui attirent les candidats à la propriété en grand nombre dans la cité du Ponant que les prix qui montent… presque comme la mer à marée haute.


Dans la grande cité portuaire du Finistère, les professionnels estiment que l’activité est repartie à pleine vitesse. Certains ont même l’impression que la demande est encore plus forte que d’ordinaire. Les futurs acquéreurs, loin d’abandonner leur projet, se sont sentis confortés dans leur décision depuis le confinement, et, comme dans d’autres coins de Bretagne, « nombre d’entre eux privilégient désormais les maisons avec jardin ou les appartements avec terrasses, souligne Thierry Madec, d’une agence Stéphane Plaza Immobilier. Ce n’est qu’une tendance pour l’instant, mais elle se dessine clairement. Les prix pour les logements de ce type vont augmenter rapidement ».


L’activité est donc très soutenue à Brest. Pourtant, dans l’ensemble, les valeurs sont relativement modérées. Peu chère par rapport aux autres grandes villes, la cité du Ponant attire les primo-accédants – l’âge moyen des acquéreurs (36 ans) y est moins élevé qu’ailleurs. Le prix médian du mètre carré pour un appartement ancien est raisonnable par rapport à d’autres villes, autour de 1 330 €, avec des disparités selon les quartiers.


De belles affaires

L’ancien, dans les quartiers les plus prisés comme le centre reconstruit (1 760 €/m2 en moyenne, soit + 6,1 % en un an) ou Keredern et le Bergot (1 480 €/m2, soit + 12,4 % en un an), séduit désormais les investisseurs en quête de rentabilité. Il reste aussi de belles affaires dans le centre rive droite où une maison se négocie en moyenne autour de 143 700 € (+ 5,3 % en un an). Même les secteurs moins convoités comme Bellevue ont monté (+ 13 %, à 1 040 €/m2).

« Nous voyons arriver des investisseurs de toute la France, ce qui était rarement le cas jusqu’ici. Un appartement ancien de 78 m2 dans le centre, côté Siam, un quartier très prisé, s’est récemment vendu 205 000 €. Pour une maison de 135 m2 avec un terrain de 800 m2 à Gouesnou, commune de Brest Métropole, il faut compter 260 000 € », observe Nicolas Gallot, de l’agence immobilière Henry.


Même constat de la part de Malick Cidère, d’une agence Guy Hoquet l’Immobilier : « Ces derniers mois, on atteint dans le centre-ville des prix oscillant entre 1 600 et 2 200 €/m2. Un appartement T4 de 109 m2, rue Dupleix, s’est récemment vendu 180 000 €, et une maison avec travaux, rue Jouveau-Dubreuil, 210 000 €. L’offre, elle, se raréfie. »

Dans le neuf, les prix s’envolent ! Ils sont supérieurs de 16,7 % à ce qu’ils étaient en 2019. Faire l’acquisition d’un logement neuf dans le centre de Brest coûte entre 3 500 et 4 000 €/m2 aujourd’hui, alors qu’en 2019 ils se situaient à 2 950 €/m2 seulement."


https://www.nouvelobs.com//immobilier/20201105.OBS35683/brest-havre-pour-primo-accedants-et-investisseurs.html


Article par Françoise Surcouf, Nouvelobs.

Partager sur les réseaux